L'affaire Prism : faut-il faire confiance aux géants du Web ?

Prism
BD

Le scandale déclenché par l'affaire Prism, à savoir la surveillance par le gouvernement fédéral américain des données privées de non-Américains stockées sur les serveurs des géants du Web (Facebook, Google, AOL, Microsoft, Yahoo!, Skype), a conduit ces derniers à jouer la transparence.

Mais comment croire que leurs dirigeants aient découvert tout cela avec Edward Snowden, l'homme par lequel le scandale a éclaté, alors qu'ils reconnaissent collaborer régulièrement avec la National Security Agency (NSA) lorsque celle-ci leur demande ponctuellement les données de certains utilisateurs ? Mais comment croire que leurs dirigeants aient découvert tout cela avec Edward Snowden, l'homme par lequel le scandale a éclaté, alors qu'ils reconnaissent collaborer régulièrement avec la National Security Agency (NSA) lorsque celle-ci leur demande ponctuellement les données de certains utilisateurs ?

Cette surveillance est d'autant plus grave qu'elle peut s'étendre aux courriels, aux messageries instantanées, aux fichiers transférés (photos, vidéos), aux données personnelles, fichiers, etc. En outre, la NSA ne se contente pas de stocker ces données : elle les transfère ensuite aux services de renseignements américains, la CIA et le FBI. Selon le Guardian, les services secrets britanniques aurait également accès à ces données.

Rien que pour le mois de mars 2013, la NSA (l'agence de sécurité nationale américaine), aurait collecté 97 milliards d'informations, principalement en provenance de pays musulmans : Iran (14 milliards), Pakistan (13,5 milliards), Jordanie (12,7 milliards), Egypte (7,6 %).

Difficile de croire que tout cela a pu se faire à l'insu des géants du Web, qui demandent davantage de transparence et des détails plus précis, pour que les utilisateurs puissent comprendre comment ces programmes fonctionnent et en définir l'étendue. Alors que l'on apprend, par la presse, que le systàme de surveillance généralisée Prism serait limité à l'antiterrorisme et au trafic d'armes ou les cybermenaces et qu'il aurait permis d'éviter depuis 2001 une cinquantaine d'attentats dans le monde.

Au-delà des réactions des différents protagonistes et de cette bataille d'infos, qui "alimente la spéculation", cette révélation porte au grand jour une nouvelle fois la question essentielle de la confidentialité des données personnelles qui est un droit fondamental du citoyen.

Avec l'avancée des nouvelles technologies, la multiplicité des circuits de communication, et le déluge d'informations personnelles, il est temps de sortir d'un vide juridique avec des mesures plus strictes sur la protection des données clés, et des réformes adaptées au monde numérique.


Par Todd

loading...
http://www.testdeprix.com
http://www.testdeprix.com/prism-faire-confiance-aux-geants-du-web
page
prism-faire-confiance-aux-geants-du-web
list
_
_
Moins de
Comparez
Ajoutez pour comparer
Supprimer
Maximum de 4 produits peuvent être comparés à un moment.
Sélectionnez au moins deux produits.
Que recherchez-vous ?
true
true